Recommandation n° 2014-0848 - Propriété des colonnes montantes - Charges financières liées à leur rénovation - Opposabilité du cahier des charges de concession


Ce litige concerne le refus de l’opérateur Y de prendre en charge le coût des travaux de rénovation des colonnes montantes des trois immeubles de la copropriété LR.

Le syndic de la copropriété LR indique que, le 2 août 2006, l’opérateur Y a réalisé un diagnostic de ces colonnes, construites en 1962. Le rapport rédigé à la suite de ce diagnostic conclut à la vétusté de ces colonnes, dont certains composants présenteraient des situations à risque. Le devis établi par un électricien en vue de cette rénovation présente un montant de 105 032,18 euros TTC.

Considérant que la copropriété est propriétaire des colonnes montantes, l’opérateur Y refuse de prendre en charge ce coût.

De son côté, le syndic de la copropriété LR considère que l’opérateur Y est propriétaire de la colonne électrique, en concession au titre des articles L.322-8 et L.342-1 du Code de l’énergie et de l’article 1 du décret n°2007-1280 du 28 août 2007.



Télécharger la recommandation

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.